Ginger

Ginger, e-TMS (troubles musculosquelettiques liés au travail sur écran

Le syndrome de la souris : le comprendre et le soulager

Vous travaillez plusieurs heures par jour sur votre ordinateur, vous ressentez des engourdissements au niveau de la main ? Vous avez une sensation de fourmillement et de douleurs dans les doigts ? Vous observez des gonflements au niveau du poignet ? Vous êtes probablement touché(e) par le syndrome de la souris, un TMS bien connu qui peut évoluer vers la tendinosynovite ou le syndrome du canal carpien. Quelles sont les causes ? Nos conseils pour l’éviter. On vous dit tout !

Copier, coller, glisser, déplacer, sélectionner… Lorsque nous utilisons la souris de notre ordinateur, la main et l’avant bras vont effectuer un mouvement de pronation (fait de « prendre quelque chose »). Un mouvement permis par la sollicitation de nombreux muscles et articulations dans des positions souvent peu naturelles (paume vers le bas, bras tendu, doigts écartés, coude non plié…)

Alors, lorsque ces mêmes gestes sont effectués 50, 200, 500 ou 1000 fois par jour, forcément, les muscles, les tendons et les nerfs finissent par s’user.

C’est à ce moment que peuvent apparaître :

– des douleurs dans le cou, les épaules, les poignets, la main ou les doigts,

– une faiblesse musculaire,

– une sensation de picotement, de raideur ou d’inconfort, des fourmillements, des froideurs, des douleurs nocturnes,

– des difficultés à exécuter les gestes du quotidien.

 

Si ce trouble musculosquelettique peut paraître supportable lors des premières manifestations, il vaut mieux, néanmoins, consulter un médecin très rapidement afin de limiter toute évolution vers les incapacités sensitivomotrices de la main. Celui-ci fera un bilan postural et pourra détecter d’éventuelles contractures, tendinite ou un syndrome du canal carpien et vous diriger vers des séances de kinésithérapie et la prise d’antalgique.

Syndrome de la souris et canal carpien

Nos conseils pour éviter ou soulager le syndrome de la souris

Parce qu’il vaut mieux prévenir que guérir, voici quelques bonnes pratiques à mettre en place pour éviter la visite chez le médecin.

– Le syndrome de la souris est une tendinopathie qui englobe les douleurs dues aux clics à répétition, la frappe au clavier mais aussi l’adoption de mauvaises postures. La première chose à faire est donc d’adopter et de garder une posture optimale sur votre chaise de bureau (dos bien droit, jambes décroisées, pieds légèrement surélevés et yeux à la hauteur de l’écran).

– Veillez à avoir votre main, poignet et avant-bras le plus aligné possible pour éviter des torsions supplémentaires inutiles au niveau du poignet.

Ne laissez pas la main sur la souris quand ce n’est pas nécessaire.

Pratiquez des exercices d’étirements des épaules, coudes, poignets et mains régulièrement. Idéalement quelques minutes toutes les heures.

– Equipez vous d’un trackpad (pavé tactile), d’un tapis de souris ergonomique et d’une souris verticale pour limiter les effets de l’ordinateur sur votre corps.

– N’hésitez pas à pratiquer l’automassage.

– Toutes les 1 à 2 heures, levez vous, marchez et buvez de l’eau.

– Enfin, faites cet exercice régulièrement pour prévenir le syndrome du canal carpien

Vous l’aurez compris, le syndrome de la souris également appelé micro traumatisme répété n’est pas à prendre à la légère. Mais des solutions existent pour éviter que ces « petites » douleurs ne se transforment en gros problème.

Améliorez vos postures de travail :