Ginger

Ginger, e-TMS (troubles musculosquelettiques liés au travail sur écran

Lutter contre la sédentarité : combien de pas par jour ?

Lutter contre la sédentarité est un enjeu majeur de santé publique, comme nous l’indiquions dans notre précédent article. Or, de plus en plus de personnes ont une activité professionnelle sédentaire. Ils sont donc exposés à des risques importants pour leur santé. 

Sédentarité et inactivité physique : un problème majeur de santé publique

Qu'est-ce que la sédentarité ?

Notre corps a besoin de bouger. Or, l’évolution des modes de vie, dans les sociétés économiquement développées, s’est traduite par une augmentation de l’inactivité physique et du temps passé assis, souvent devant un écran, dans la vie professionnelle et extra-professionnelle. Ces changements ne sont pas sans conséquences pour notre santé.

L’inactivité physique est, par exemple, devenue la première cause de mortalité évitable dans les pays occidentalisés, devançant la consommation de tabac. C’est pourquoi des recommandations en matière de promotion de l’activité physique et de lutte contre le comportement sédentaire ont été définies à l’échelle mondiale (par l’OMS) et relayées aux niveaux nationaux (au travers du Programme national nutrition santé, pour la France).

Ces recommandations concernent toutes les populations, même si certaines sont mises en avant, comme celles destinées aux enfants. Ces derniers, conditionnés dès leur plus jeune âge à des modes de vie qui ne leur permettent plus de bouger suffisamment, auraient par exemple perdu jusqu’à 25 % de leurs capacités cardio-respiratoires en l’espace de 40 ans. Avec le risque de voir s’installer durablement, à l’âge adulte, un cercle vicieux de l’inactivité physique et du comportement sédentaire. Avant d’aller plus loin, il apparaît tout d’abord nécessaire de définir les notions d’activité physique, et d’inactivité physique.

L’activité physique

L’activité physique correspond aux mouvements corporels, produits par la contraction des muscles squelettiques, entraînant une augmentation de la dépense énergétique supérieure à celle de repos. Il est nécessaire de la distinguer de l’activité sportive (i.e. la pratique d’un sport) qui est une forme d’activité physique, tout comme le sont les activités de la vie quotidienne (jardinage, ménage, déplacements actifs, montée d’escalier…).

L’inactivité physique

L’inactivité physique est définie comme la non atteinte des seuils d’activité physique recommandés : pour un adulte, par semaine, 150 minutes d’activité d’intensité modérée ou 75 minutes d’activité d’intensité élevée, ou une combinaison équivalente d’activité d’intensité modérée et élevée.

Lutter contre la sédentarité : la marche, le meilleur remède

La marche est l’une des activités les plus accessibles et douces pour rester en forme et lutter contre la sédentarité. Si vous n’avez pas le temps d’organiser vos sessions d’activité physiques, privilégiez les micro pauses actives et leurs effets cumulatifs. Allez chercher votre déjeuner en marchant à bonne intensité, préférer les escaliers aux ascenseurs, etc.

De plus, la marche permet de travailler le cardio à intensité modérée (c’est-à-dire à une fréquence cardiaque située entre 60% et 70% de la fréquence maximale) ce qui est excellent pour la santé. Amélioration des fonctions cognitives, renforcement cardiovasculaires, combustion des graisses, sont autant de bénéfices prodiguer par le travail d’endurance en intensité modérée.

Lutter contre la sédentarité

Combien de pas par jour faut-il faire ?

Posez cette question à quelqu’un et on vous répondra spontanément 10 000 pas par jour. Cette estimation serait surévaluée. D’après une étude de l’université du Massachusetts, 7000 pas par jour suffiraient pour lutter contre la sédentarité et améliorer la santé : le risque de décès toutes causes confondues serait inférieur de 50 à 70 % par rapport à ceux qui font moins de 7 000 pas par jour.

La marche à bonne intensité est une activité d’endurance en intensité modérée. elle améliore la condition cardio-respiratoire. En France, les autorités de santé publique recommandent 30 minutes de marche quotidiennement. De son côté, l’OMS préconise de pratiquer entre 150 et 300 minutes d’activité modérée par semaine pour les adultes de 18 à 64 ans.

Découvrez Ginger, le coach digital pour améliorer la santé des salariés et prévenir les e-TMS*

*e-TMS : Troubles Musculosquelettiques liés au travail sur écran

Sources :