Ginger

Ginger, e-TMS (troubles musculosquelettiques liés au travail sur écran

Travail et risques liés au froid : les responsabilités de l’employeur en matière de sécurité

On ne vous apprend rien, c’est l’hiver, il fait froid et si certaines régions françaises sont relativement épargnées par les chutes de neige et les températures négatives, la vigilance est tout de même de rigueur lorsqu’il s’agit de travailler par temps frais. La diffusion d’une circulaire interministérielle fin 2023, portant sur la prévention et la gestion des conditions froides, associée à un guide explicatif, établit clairement les contours de la responsabilité de l’employeur sur ce sujet. On vous dit tout dans cet article !

Travail et risques liés au froid : les responsabilités de l’employeur en matière de sécurité

Que ce soit en cas de canicule ou de grand froid, le ministère du Travail souligne l’obligation pour les employeurs de respecter les mesures de protection envers leurs salariés face aux risques liés aux températures extrêmes. Les employés doivent également adopter des mesures de précaution pour prévenir tout risque d’accident. Une circulaire interministérielle du 29 novembre 2023, portant sur la prévention et la gestion des conditions froides, a été diffusée dans ce contexte, accompagnée d’un guide national remodelé dédié à la prévention et à la gestion des impacts sanitaires et sociaux liés aux vagues de froid pour la période 2023-2024.

Parmi les secteurs d’activité particulièrement exposés au grand froid, amenant les travailleurs à évoluer à l’extérieur, figurent :

  • BTP ;
  • commerce de détail ;
  • agroalimentaire ;
  • transports ;
  • logistique ;
  • certains métiers de l’artisanat (couvreurs…).

Les mesures à instaurer du côté des employeurs

En cas de froid persistant, l’employeur doit prendre les mesures suivantes :

  • adapter l’organisation du travail ;
  • transmettre les informations adaptées aux salariés concernés ;
  • utiliser du matériel de protection adapté : gants, pantalons et vestes isolants, surpantalons, chaussettes, bonnets ;
  • planifier le travail à l’extérieur selon les conditions météorologiques ;
  • former le personnel aux gestes de premiers secours ;
  • limiter le travail en zone froide et prévoir des pauses adaptées ;
  • mettre à la disposition des salariés des dispositifs localisés de chauffage (pour les postes particulièrement exposés au froid).

Exposition au froid : les risques du côté des travailleurs

Face au grand froid, les salariés doivent bénéficier d’une protection suffisante pour limiter les risques :

  • d’hypothermie (caractérisée par des frissons, de la fatigue, des confusions ou la perte de connaissance) ;
  • des troubles musculo-squelettiques ;
  • de gelures ;
  • d’une diminution de l’irrigation sanguine des doigts ;
  • de crampes.

 

La prévention la plus efficace consiste à éviter ou à limiter le temps de travail au froid.

Améliorez vos postures de travail :

Les ressources officielles utiles