Ginger

Ginger, e-TMS (troubles musculosquelettiques liés au travail sur écran

Épicondylite : Comprendre et prévenir la tendinite du coude

Communément appelée tendinite du coude et surnommée “tennis elbow” du fait de sa grande présence chez les tennismen, L’épicondylite, est une inflammation douloureuse qui affecte la région du coude. Souvent causée par une surutilisation des muscles de l’avant-bras et du poignet, elle représente 22% des TMS reconnus par l’Assurance Maladie. Zoom sur ce mal qui ne présente pas de risque d’évolution grave mais peut avoir des répercussions importantes sur la vie quotidienne et professionnelle.

Qu'est-ce que l'épicondylite ?

L’épicondylite se caractérise par une douleur et une sensibilité à la face externe (tennis elbow) ou interne (coude du golfeur) du coude, généralement près de l’articulation. Cette condition survient lorsque les tendons qui se fixent à l’os de l’épicondyle (la partie saillante du coude) sont surmenés, ce qui provoque des micro-déchirures et des inflammations. L’épicondylite se manifeste par des douleurs de la région épicondylienne lors de la mise en tension du coude. La douleur est souvent évolutive et s’accentue en cas de pression de l’épicondyle ou encore lors de mouvement de rotation du bras.

Tennis Elbow : Causes et facteurs de risques

Parce qu’elles apparaissent généralement suite à une sollicitation répétée du coude, du bras, du poignet, ou de la main, les chocs, les gestes saccadés, ou encore les mouvements de rotation et de flexion, sont des facteurs de risque de l’épicondylite. Dans la plupart des cas, l’épicondylite du coude est une maladie professionnelle, c’est-à-dire qu’elle est causée par des gestes réalisés au travail. Certains métiers requièrent en effet des tâches manuelles intenses ou répétées qui peuvent affaiblir les tendons du coude. C’est par exemple le cas des ouvriers ou encore des personnes qui travaillant sur ordinateur. Si le diabète et le tabagisme peuvent favoriser la fragilisation des tendons du coude, le travail à froid, le manque de repos, l’âge et les vibrations sont des facteurs aggravants.

Tendinopathie du coude : comment s’en prémunir ?

L’épicondylite au coude étant majoritairement provoquée par des tâches manuelles intenses ou répétitives, l’objectif est de prendre certaines précautions :

  • Effectuer un échauffement efficace avant tout effort ;
  • Limiter les mouvements répétitifs ;
  • Prévoir des temps de pause pour récupérer ;
  • Utiliser l’équipement approprié ;
  • Boire de l’eau ;
  • Varier les gestes en alternant avec d’autres travaux ;
  • Maintenir une posture correcte ;
  • Renforcer les muscles de l’avant-bras : Faire des exercices de renforcement musculaire peut contribuer à stabiliser les tendons et à prévenir l’épicondylite.

Quelques exercices utiles :

La flexion du poignet :

Tenez un poids léger (moins d’1 kg) dans votre main avec la paume vers le haut.

Pliez lentement le poignet vers vous puis redressez-le. Faites 2 séries de 10 répétitions.

La pronation-supination :

Tenez une petite barre ou un bâton avec une main, le coude fléchi à 90 degrés. Faites tourner la barre doucement dans un sens puis dans l’autre. Faites 2 séries de 10 rotations dans chaque direction. Recommencez avec l’autre main.

 

Et si la douleur s’installe malgré tout, n’hésitez pas à consulter votre médecin qui vous prescrira des séances de kinésithérapie associant physiothérapie et massages.

Améliorez vos postures de travail :