Ginger

Ginger, e-TMS (troubles musculosquelettiques liés au travail sur écran

La myrtille : petit fruit, grands pouvoirs

Connue depuis la préhistoire où elle était consommée pour son délicieux goût intense et acidulé, la myrtille a très vite dévoilé tous ses bienfaits. Dès l’antiquité, on l’utilise pour soulager certains maux, notamment des troubles de la circulation veineuse et certaines maladies de l’œil. Zoom sur quelques-unes des richesses de cette petite baie gourmande et nutritive.

La myrtille et ses super pouvoirs

La myrtille, l'amie des peaux ternes et fatiguées

Riches en polyphénols et antioxydants, les myrtilles sont des alliées de choix pour lutter contre le stress oxydatif et les radicaux libres qui provoquent le vieillissement cutané et les peaux ternes. Elles réduisent également l’effet de vasodilatation, stimule la microcirculation et la production de collagène avec pour effet une peau moins rouge, plus élastique, plus souple et plus ferme. Quelques grammes de myrtilles par jour et voilà votre peau parée à toutes les agressions extérieures.

Vision, cerveau, diabète, digestion... des bieanfaits indéniables sur la santé

Outre son pouvoir sur notre peau, la myrtille dispose de bien des atouts pour notre organisme. Dotée de zinc – un minéral connu pour contribuer au maintien d’une acuité visuelle normale – et de flavonoïdes, qui participeraient activement à la régénérescence des vaisseaux sanguins des yeux, elle permet de maintenir une bonne vision et de prévenir la dégénérescence maculaire.

Elle est aussi garante d’une bonne mémoire grâce à son action de régénérateur de neurones et son pouvoir neuroprotecteur.

Les flavonoïdes présents dans la myrtille aident également à réduire le risque de maladies cardiovasculaires en réduisant l’inflammation et en soutenant la fonction vasculaire. Ce qui améliore la circulation sanguine, la vasodilatation des vaisseaux et l’oxygénation du coeur.

Source de fibres avec 2,4g pour 100g, la myrtilles aide à réguler le transit intestinal, à prévenir la constipation et freine l’absorption des sucres réduisant, par la même occasion, la résistance à l’insuline. La consommation de myrtilles est donc particulièrement intéressante et conseillée en cas de diabète de type 2. Pauvre en calories, la myrtille est aussi le meilleur complice des régimes minceur qui allient bien-être et plaisir.

Enfin, selon une étude de l’Université d’Etat de Floride, les polyphénols de la myrtille contribueraient à la prévention des cancers dont le cancer de la peau, de l’utérus et du côlon. Ils seraient aussi capables de bloquer la prolifération des cellules cancéreuses et d’induire l’apoptose (mort cellulaire programmée).

Vous l’aurez compris, la myrtille est un super aliment qui regorge de nombreux bienfaits. Fraîches, séchées, ou en jus, n’hésitez pas à multiplier les recettes pour les intégrer à votre alimentation et profiter de tous ses super pouvoirs. D’une manière générale, il est conseillé de consommer entre 60 et 120g de myrtilles fraîches par jour. En jus, on recommande de boire 1/2 à 1 verre par jour.

Découvrez Ginger, le coach digital pour améliorer la santé des salariés et prévenir les e-TMS*

*e-TMS : Troubles Musculosquelettiques liés au travail sur écran