Ginger

Ginger, e-TMS (troubles musculosquelettiques liés au travail sur écran

Bruit blanc : favoriser la concentration et réduire le stress

Saviez-vous que les bruits se distinguent par leur couleur ? Comme la lumière blanche qui combine toutes les couleurs visibles, le bruit blanc contient à lui seul l’ensemble des fréquences sonores audibles par l’oreille humaine, d’où son nom. Le bruit blanc est utilisé depuis longtemps pour endormir les bébés. On s’en sert également avec succès pour traiter les acouphènes.

Qu’est-ce que le bruit blanc exactement et comment agit-il ?

Bruit blanc : favoriser la concentration

Bruit blanc : qu'est-ce que c'est ?

Le bruit blanc est donc composé de l’ensemble des fréquences audibles : on pourrait le comparer au grésillement d’une radio entre deux stations, ou à un robinet coulant doucement. Il s’agit des sons qui sont utilisés pour en masquer d’autres. Le bruit blanc reste d’une intensité égale, il est très monotone. Cela aide notre cerveau à ignorer les sons aigus ou autres sons déplaisants.

Pour mieux comprendre qu’est-ce qu’un bruit blanc, expliquons comment sont faites les ondes sonores. Une onde sonore, se distingue par deux éléments fondamentaux :

  • la fréquence, soit la vitesse à laquelle l’onde vibre par seconde
  • l’amplitude, qui détermine la taille des ondes.

Ces sons homogènes agissent comme une barrière sonore. Ils permettent de couvrir tous les autres bruits de fond et génèrent un environnement agréable.

De plus, les bruits blancs peuvent être divisés en d’autres couleurs de bruits, en fonction de l’intensité et de la bande de fréquences. Il existe entre autres :

  • le bruit rose
  • le bruit brun
  • le bruit bleu
  • le bruit violet

 

Le bruit rose : il est identique au bruit blanc, mais avec une réduction des fréquences plus élevées. Il est plus intense dans la gamme de fréquences basses et plus doux à l’autre bout de l’échelle. Écouter des bruits roses au moment de s’endormir peut améliorer votre mémoire le lendemain. Ce son est moins stable, plus naturel, comme le bruit de la mer ou celui d’une chute d’eau.

Le bruit brun : il est encore plus intense et plus profond dans les fréquences basses, sans les fréquences élevées des bruits rose et blanc. Il peut vous aider à vous relaxer, vous concentrer et améliorer votre sommeil.

Le bruit bleu : il est parfois considéré comme un bruit blanc à hautes fréquences. Le bruit bleu augmente de volume lorsque la fréquence augmente, mais à un niveau plus bas que le bruit violet.

Le bruit violet : il est un type de son dont le volume augmente dans les fréquences aiguës. Ce bruit est aussi connu comme étant un dérivé du bruit blanc. Il est particulièrement bénéfique car il bloque certains sons à haute fréquence associés aux acouphènes.

Favoriser la concentration grâce au bruit blanc

Votre environnement de travail est bruyant (open space, nombreux passages devant le bureau, route passante) ?

Utiliser les bruits blancs comme masqueurs sonores pour atténuer les gênes de l’environnement extérieur et favoriser votre concentration. En outre, ils aident à réduire le stress, à se couper du monde extérieur, à calmer les maux de tête et les migraines, et à masquer les acouphènes (sifflements dans l’oreille).

De par ses propriétés apaisantes, les bruits blancs sont également utilisés dans l’hypnose. Enfin, ces sons sont reconnus pour contribuer à améliorer la qualité du sommeil.

Bruit blanc : favoriser la concentration

Comment fonctionne-t-il ?

Il existe plusieurs théories pour justifier les effets positifs des bruits blancs. L’une d’elle consiste à dire que, plus l’environnement est bruyant, plus les oreilles deviennent insensibles. Par exemple, un robinet qui goutte ne sera pas gênant pas pendant la journée. Par contre, la nuit venu, ce bruit devient rapidement énervant. Les bruits blancs augmentant à nouveau le niveau sonore, le bruit du robinet qui goutte (ou autre) redevient inaudible. Les bruits blancs sont donc très efficaces pour combattre les bruits de fond gênants et créer un environnement agréable.

Selon une autre théorie, le cerveau est constamment en quête de stimuli (acoustiques). Or un bruit continu monotone « stimule » l’esprit, sans le surcharger.

Découvrez Ginger, le coach digital pour améliorer la santé des salariés et prévenir les e-TMS*

*e-TMS : Troubles Musculosquelettiques liés au travail sur écran

Source :