Ginger

Ginger, e-TMS (troubles musculosquelettiques liés au travail sur écran

Fatigue visuelle et travail sur écran : quelques astuces !

Comment éviter la fatigue visuelle alors que les yeux sont en permanence sollicités ? Que ce soit par les écrans, les rayons UV ou bien la pollution. Pour les soulager, il existe plusieurs astuces. En effet, le travail sur écran et les sollicitations quotidiennes offertes par la technologie n’aident en rien à reposer nos yeux. Mais comprendre leur fonctionnement peut vous aider à mieux les utiliser. Découvrez 5 exercices pour reposer vos yeux et éviter la fatigue visuelle.

Mieux comprendre nos yeux

Il est bon de préciser que l’œil est un organe mobile. Pour le faire fonctionner tout un ensemble de muscles interagissent pour lui offrir cette extraordinaire agilité.

 

Tout d’abord, le muscle droit interne oriente l’œil vers le nez. C’est ce qu’on appelle l’adduction. Le muscle droit supérieur oriente l’œil vers le haut. De son côté, le muscle droit inférieur l’oriente vers le bas. Pour finir, la mise au point ou l’accommodation de la vue est faite par l’action des muscles ciliaires : le muscle de Müller et le muscle de Brücke.

 

Tout ces muscles sont constamment contractés et c’est de cela que découle la fatigue visuelle.

Ainsi, ils sont en tension dès lors que l’on travaille sur un écran. Ils ne se reposent pas tant que l’on ne quitte pas l’écran des yeux, ce qui entraîne la fatigue visuelle.

Pour les entreprises n’y ayant jamais eu recours avant la crise sanitaire, les risques liés au télétravail n’ont souvent jamais été évalués. Or sa mise en place constitue une modification des conditions de travail dont l’impact sur la santé et la sécurité doit être évalué.

Pour les entreprises qui avaient déjà déployé le télétravail selon les règles en vigueur (accord collectif, charte ou accord de gré à gré avec le salarié), l’évaluation des risques a été réalisée dans le cadre du document unique (DUER).

Comment reconnaître la fatigue visuelle ?

Les yeux sont victimes de fatigue visuelle à tout âge. Elle résulte en général d’une sur sollicitation des yeux. Voici les symptômes pour la reconnaître :

  • sensation d’éblouissement
  • démangeaisons
  • picotements
  • sensation de brûlure
  • baisse de l’acuité visuelle et une altération du champ visuel
  • une vision trouble

Ces symptômes de la fatigue visuelle peuvent s’accompagner de sécheresse oculaire, de mal de tête localisées au niveau du front et de la ligne des sourcils, et de douleurs à l’arrière des yeux.

Quelles sont les causes de la fatigue visuelle ?

La fatigue visuelle est le résultat de plusieurs causes. Bien évidemment, la plus fréquente est l’exposition prolongée aux écrans (ordinateurs, tablettes, télé, téléphone). Ceici dit, et contrairement à une idée répandue, la taille de l’écran ne joue pas sur la fatigue visuelle. C’est la proximité de l’écran par rapport à nos yeux couplé au temps passé devant celui-ci qui impacte la fatigue. De plus, nous clignons moins les yeux lorsque nous sommes concentrés devant un écran. Ils s’assèchent donc de manière plus importante.

Cependant, d’autres causes peuvent engendrer une fatigue visuelle. Par exemple, conduire un véhicule de longues heures, être soumis à un éclairage excessif, lire au soleil sans lunettes de soleil, ou encore, lorsque la vision est sollicitée par des efforts d’accommodation au travail, durant les activités quotidiennes ou les loisirs. Toutes ces activités accentuent la fatigue visuelle. Pour finir, elle peut, bien sûr, être causée par un trouble visuel pas corrigé ou des pathologies comme la conjonctivite ou la cataracte.

Découvrez Ginger, le coach digital pour améliorer la santé des salariés et prévenir les e-TMS*

*e-TMS : Troubles Musculosquelettiques liés au travail sur écran

Quelques astuces pour reposer les yeux ?

Mettre ses paumes de main sur les yeux

Cette exercice, très efficace, permet de réhydrater les yeux. Il consiste à mettre ses paumes sur les yeux, pour les relaxer et atténuer sa fatigue visuelle. Voici les étapes à suivre pour réaliser cet exercice :

  1. Frottez vos mains l’une contre l’autre pour chauffer les paumes, pendant environ 15 secondes
  2. Placez les paumes réchauffées sur les yeux, de façon à les recouvrir délicatement sans effectuer de pression. Attention, les yeux doivent rester ouvert
  3. Les paumes protègent les yeux de sorte à être complètement dans le noir et les mettre au repos
  4. Restez dans cette position pendant 1 à 2 minutes
    Cet exercice a tendance à faire « briller » les yeux (ils pleurent parfois), ce qui a pour effet de les réhydrater.

Petite astuce : profitez-en pour faire une exercice de respiration ventrale en prenant conscience de vos yeux et de vos appuis. C’est un excellent exercice de relaxation pour faire une pause lorsque vous travaillez.

Faire des pauses, fixer un point à l'horizon

Pendant la journée, il est impératif de s’accorder des pauses, si vous travaillez sur un écran. Elles n’ont pas besoin d’être longues. Fixez un point à l’horizon, à une dizaine de mettre et à l’extérieur de préférence pour dévier les yeux de votre écran pendant quelques instants. Regardez au loin ou fermez les yeux.

Cligner des yeux

Cet exercice pour reposer les yeux est le plus facile à réaliser. Pourtant, nous clignons moins lorsque nous sommes concentrés devant un écran. Ils s’assèchent donc de manière plus importante. Cligner des yeux régulièrement permet d’hydrater la cornée et de relaxer ses yeux. Toutes les heures, faites quelques séries d’une vingtaine de clignements pour répartir le film lacrymal à la surface de la cornée. Vous pouvez également garder les yeux fermés quelques secondes, à la fin de chaque série, pour une meilleure relaxation.

Le doigt en l'air

Cet exercice très simple consiste à positionner son index devant son visage, à hauteur des yeux, et à le déplacer lentement de gauche à droite et de droite à gauche. En faisant cela, vos yeux restent souples et synchronisés.

Écrire l’alphabet avec les yeux

Cet exercice est probablement le plus compliqué, mais aussi le plus stimulant. Il fait travailler les yeux pour les relaxer et les détendre. Installez-vous confortablement, la tête bien droite et regardez au loin. Puis, lentement, et sans bouger la tête, écrivez de manière imaginaire l’alphabet avec les yeux. Et si vous voulez, en plus stimuler votre cerveau, vous pouvez écrire l’alphabet à l’envers !

Fatigue visuelle : le rôle des écrans

Tout d’abord quelques concepts sur la motricité de l’œil. En effet, les yeux ont deux manières de se déplacer pour capter une information visuelle. La première façon s’appelle le suivi oculaire. C’est le cas lorsqu’on suit quelque chose du regard. La deuxième manière est le déplacement par saut dit « en saccade ». Par exemple, en lisant un livre, on passe d’un mot au suivant en sautant. Le déplacement en saccade est plus fatigant pour l’œil. Pourtant, nous utilisons cette méthode devant un écran.

Fatigue visuelle : la lumière bleue

La lumière bleue émise par les écrans atteint des zones plus profondes de l’œil. Ses effets prolongés peuvent endommager la rétine et entraîner ce que l’on appelle la DMLA (dégénérescence maculaire liée à l’âge). Malheureusement, l’œil est sans cesse sollicité par des sources lumineuses émettant de la lumière bleue (ordinateurs, smartphones, etc.). Heureusement, il existe désormais des verres protecteurs filtrant la lumière bleue.

Les longues heures de travail sur écran engendrant des postures statiques sont à l’origine de nombreuses conséquences qui vont bien au-delà des yeux et du haut du corps. Il est donc important de bouger régulièrement. Cependant, pour réduire les risques pour votre posture du travail sédentaire sur le long terme, nous vous conseillons Ginger, le coach numérique qui transforme votre ordinateur en outil de prévention. Il vous permet de réduire la fatigue, et les douleurs du corps en fin de journée.

Améliorez vos postures de travail :

Source : Institut Laser Vision, Noémie de Rothschild, voir l’article complet